Pollution sonore, sédentarité, manque de lumière, mobiliers non adaptés ou encore cloisonnement des espaces sont autant de facteurs de stress qui peuvent nuire à la performance des employés et sont directement liés à l’aménagement des bureaux. Bien loin des anciennes méthodes de management axés sur le principe du « diviser pour mieux régner/performer », les nouvelles tendances tendent au contraire vers plus de centralisation des et de collaboration entre les salariés et métiers pour optimiser les relations et la complémentarité de chacun. Si le principe de l’Open Space était originellement issu d’un besoin de gain de place, force est de constater qu’il est aujourd’hui le pilier du « WELL », le principe de Healthy Office, et que fleurissent les espaces de Co-Working pour favoriser les échangent et des laboratoires pour la naissance de nouvelles idées.

UN ENJEU MAJEUR POUR l’AVENIR

Loin d’être une simple histoire de déco, l’aménagement des bureaux est primordial pour la bonne efficacité des salariés. Pour répondre aux mutations des habitudes de travail et profils d’employés type freelances, télétravailleurs, horaires aménagés pour certains, et nouveaux principes managériaux avec moins de hiérarchie et plus d’autonomie, les space designers doivent voir autant le site que le fonctionnement de la boite. Cela est d’autant plus vrai au regard des nouvelles générations de talents arrivant sur le marché du travail qui doivent impérativement être séduites par le cadre… C’est ce que révèle une étude de Actineo selon laquelle l’espace de travail doit en premier lieu améliorer le travail d’équipe et la collaboration pour 48% des sondés.

DEUX SOLUTIONS ORIGINALES POUR UN NOUVEAU MODE DE TRAVAIL

Outre les traditionnels Open Space cloisonnés ou non, deux nouveaux types d’espace cartonnent dans les grandes entreprises. D’une part les espaces de Coworking et d’autre part le principe de Flex-Desk.

Le premier concept existe depuis longtemps sous formes de cafèt’ d’un nouveau genre ou même salle de jeux professionnelle dans nombre de grandes entreprises type Google ou agences de com en tous genres. De grandes tables de réunions, de petits coins en manges-debouts, des alcôves pour volumes sonores réduits ou même des poufs et tableaux muraux, etc. à chaque entreprise ses besoins et ses réponses. Quel que soit le modèle, le but est que le salarié puisse choisir de se retirer pour se concentrer si il en a besoin, se concerter avec d’autres sur un projet si nécessaire ou bien même organiser des réunions d’émulation créative ou workshops plus vivants et constructifs que des meetings formels. Dans ce type de cadre, en plus des cloisons physiques, ce sont les principes hiérarchiques qui sont abolis et les modèles de décors transformés soit par le style tendance soit avec beaucoup de couleurs, afin de laisser la parole à chacun et libre cours aux idées.

Le principe du second concept de Flex-Desk est de prévoir tables et assises en quantité un peu supérieure au nombre de salariés mais qu’aucun de ces meubles ne soit attribué à un employé particulier ! Un système qui bouscule radicalement les règles habituelles et est pourtant bien parti pour devenir le nouveau hit en matière d’aménagement d’espaces de travail pour plusieurs raisons. Premièrement il permet aux salariés de pouvoir se connaitre ce au n’est pas rien dans certaines grandes entreprises avec des centaines d’employés, mais aussi de pouvoir se regrouper en cas de besoin sur un projet ou s’isoler pour se concentrer si nécessaire. Ensuite le Flex-Desk permet de pouvoir s’amuser en termes de déco puisque les meubles ne sont finalement pas de vrais bureaux ; il est possible de placer des canapés et tables basses pour ceux qui préfèreraient travailler « comme à la maison » par exemple. Autre avantage par ailleurs, le flex-desk permet malgré lui de désencombrer les bureaux et faire de réelles économies puisque personne ne peut réellement laisser son matériel et ses dossiers dans un seul endroit cela fait aussi moins de lignes de fixe, d’impressions, etc. Enfin le flex-desk répond originellement lui aussi à un besoin de gain de place et d’économie puisqu’en moyenne un quart des employés d’une entreprise est en déplacement régulièrement ou est un prestataire et donc n’a pas besoin d’une place attribuée au quotidien.

 

QUELQUES RÈGLES CLÉS

Bien que le choix du format soit propre à chaque entreprise, quelques règles de base sont incontournables pour se conformer au principe de WELL et ainsi rendre ses salariés heureux et donc plus performants. Selon une étude menée par CBRE en 2017, la présence de plantes dans l’espace de travail augmenterait de 10% les performances individuelles : un tout petit investissement pour un résultat si intéressant ! L’exposition à la lumière naturelle est primordiale pour favoriser le rythme circadien qui contrôle les niveaux d’énergie et donc d’éveil, de concentration, de mémoire, de réactivité et finalement de 18% de performance en plus ! La détente joue également un rôle important dans la performance d’un salarié et c’est en mettant à sa disposition des espaces intérieurs où il pourra se reposer, méditer, déjeuner, lire ou avoir une conversation privée qu’il trouvera en partie ce bien-être. Finalement, si l’on considère le coût de l’absentéisme et des arrêts maladie, maladies professionnelles et du turn-over, il apparait plus nettement la nécessité de prendre les mesures nécessaires pour que les salariés aient envie de venir travailler et donc de bien étudier l’aménagement de ses espaces de travail.


Agence d’architecture d’intérieur, aménagement d’espace, décoration, design d’intérieur, conception de projets résidentiels, work spaces, stands et décors événementiels à Casablanca et au Maroc.

Informations

  Technopark, bureau 376 Bis,
Casablanca, Maroc

 +212 6 66 96 70 86

  hello@archigram.ma

Casablanca

          

 

© 2017 Archigram® | Cabinet d'architecture d'intérieur à Casablanca, Maroc | Développé par Web Agile